Contexte
Le monde n'était plus celui que l'on aurait pu reconnaître. Des paysages désolés, des constructions humaines à l'abandon et des usines délaissées, des quartiers vides et un manque de vie dans ces larges étendues où les voitures ne roulaient plus mais décoraient les routes dont le bitume était abîmé, fissuré par la nature reprenant ses droits.Au lieu de la population vivace d'autrefois, il n'en restait que l'ombre de cette dernière: les armes bio-organiques avaient gagné cette bataille et peuplaient la surface de la terre...
Lire en entier?
Missions Spéciales
• Aucun pour l'instant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
On joue à un cache-cache mortel ? -Done-


REDDINGTON Helen
Merlin | Seven deadly sins

» SURNOM: La lézarde, le fantôme...
» DATE DE NAISSANCE: 3 - 12 - 1978
» SEXE: Féminin
» ORIENTATION SEXUELLE: Indéfinis
» NATIONALITÉ: Anglaise [Née à Édimbourg en Écosse]
» APPARTENANCE: Civile
» RANG | MÉTIER: Cobaye en fuite | Fugitive
» FAMILLE:
x Père et mère décédés
x Grand père et grand mère du côté maternel décédés
x Chien décédé
x Oncle et tante et cousine maternel décédés
v Oncle, tante cousin(e)s côté Paternel vivants
v Grand mère côté paternel vivant, grand père décédé

» PHYSIQUE:
Le sujet est une jeune femme de vingt-cinq ans mesurant un mètre soixante-dix-sept pour un poids n’allant pas plus haut que soixante kilos. Elle possède une chevelure noir mi- longue avec des mèches plus courtes sur le devant cachant parfois sa vision. Ses yeux ambrés tirent souvent vers le doré depuis son infection, ça ne semble pas la déranger plus que ça. Sous son œil droit se trouve un grain de beauté. Un nez fin légèrement arrondis, des lèvres où derrière se cache une belle dentition. Un visage bien taillé, sur son cou du côté gauche elle possède un tatouage de sanglier couleur cramoisi, c’est le seul détail auquel elle tient. Un physique attrayant et bien sculpté, une musculature équilibrée quoi qu’un peu plus développé au niveau des jambes. Une poitrine de taille normale, un ventre plat, peu de graisse, elle essaie de prendre soin d’elle comme elle peut, même si elle se laisse souvent allez à la gourmandise. Une peau très clair, c’est une bonne chose pour utiliser les capacités que lui donne le virus de se fondre dans le décor. Elle s’habille peu, très léger, elle n’a pas de complexe et montre son corps sans gêne, ses tenues sont parfois extravagante tant que ça lui plait c’est le principale. Elle est gauchère et de groupe sanguin AB négatif.
Quand elle mute, plusieurs mutations peuvent apparaitre comme par exemple des griffes remplacent sa belle manucure ce qui la rend encore plus dangereuse, des écailles protectrices s’installent sur les zones stratégiques de son corps. Ses pupilles deviennent reptiliennes augmentant sa sensibilité à la lumière vive, mais elle prend plaisir à se promener dans le noir. Des crocs, son dos se courbe, ses jambes deviennent plus fortes. Des piques peuvent aussi apparaitre et se planter, sa peau devient plus épaisse par endroit. Nous avons remarqué aussi que ses poumons pouvaient prendre plus d’ampleur lui permettant de rester plus longtemps sous l’eau. Elle peut aussi se rendre invisible et se fondre dans le décor durant un temps limité, Ses sens sont accrus tout comme la force et l’agilité, elle peut faire de sacré bond. Elle adapte son corps en fonction de ce dont elle a besoin, même si parfois ça dérape.
» MENTALE:
Elle ne fait plus la différence entre le bien et le mal, elle essaie de comprendre de s’améliorer, mais certains évènements font qu’elle retombe du mauvais côté… Malgré ça Helen est une jeune femme enjouée, toujours un sourire aux lèvres peu importe la situation, elle n’aime pas perdre la face et ne pliera jamais devant qui que ce soit. Aimant se moquer des autres, les taquiner et défier les autres, tout comme l’autorité, elle s’en mord souvent les doigts, mais s’en relève toujours plus forte. Ce comportement n’est pas irréfléchi, elle reste une femme prudente qui n’agit pas sans penser à ses actions et les conséquences qui pourraient suivre. Même si elle aime se mettre en danger pour connaître ses limites, depuis qu’elle a reçu le virus c’est encore pire. Elle ne se met pas en danger sans raison particulière ou pour des broutilles qui ne peuvent rien lui apporter. Dire les choses franchement elle ne se gêne pas même si ça doit blesser l’autre tant pis, elle ne manque pas d’audace. Intelligente elle a des connaissances sur beaucoup de sujet, elle possède aussi une très bonne mémoire (hypermnésie). Généralement calme, elle s’emporte que très peu, ne cédant pas à la provocation sauf quand malheureusement le virus prend le déçu. Elle éprouve pourtant une haine refoulée envers les autres, elle a été utilisé comme cobaye et n’arrive toujours pas à le digérer… Il lui arrive souvent de déverser sa colère et de s’amuser avec les autres en leur faisant subir des tortures pour voir comment ils réagissent. Tuer ne lui fait ni chaud ni froid et blesser c’est pareil.

Elle n'attend plus grand chose du monde. Sociable, et facile à approcher, elle garde quand même des distances de sécurité quand même, ayant du mal à faire confiance, elle se lasse facilement quand elle s’ennuie. Sérieuse dans ce qu’elle fait, même si parfois elle fait en sorte de rajouter un peu de piment pour son propre plaisir. Se mettant toute seule au défi, elle peut être de bon conseil quand il le faut. Souvent je m’en foutiste tant qu’elle ne trouve rien qui l’intéresse elle ne bougera pas. Gourmande, elle craque facilement sur les bonnes choses, et l'alcool, elle le tient bien aussi. Elle aime particulièrement la lecture, se documenter sur des sujets qui la passionne, elle s’enferme souvent dans sa bulle dans ce moment-là. Malgré tout ça, le virus influence pas mal de chose, elle peut être violente et se montrer impitoyable avec ses proies et faire grandir une soif de sang. Pouvant s’emporter bien malgré elle et faire des choses incompréhensibles pour ceux qui la connaissent… Ceux qui la côtoie passe soit un bon moment soit c’est un enfer. Il lui arrive de s’attacher à des gens, qu’une confiance naissent entre elle et quelqu’un d’autre, mais ces personnes sont rares, elles se comptent sur les doigts d’une main. Ce sont des gens qu’elle n’a pas eu envie de tuer, qui ont plus intrigué la jeune femme, sa curiosité a été piqué à vif… Ou tout simplement parce qu’ils ont su lui montrer que tous les hommes n’étaient pas pareil, qu’il n’y avait pas que le mal qui subsiste…  
» HISTOIRE:
Le trois décembre mille neuf cent soixante-dix-huit, Édimbourg en Écosse, un grand manoir, les habitants sont en effervescences. Un heureux évènement était en cour… Les cris d’une femme couvraient le brouhaha environnant, intensifiant la panique chez les habitants. L’accouchement était difficile pour Mme Reddington, son mari n’osait pas approchait, gardant ses distances, il se sentait impuissant… Il tournait en rond dans le couloir comme un lion en cage. Lui qui dirigeait un empire industriel phénoménal perdait tous ses moyens face à l’arrivée de son premier enfant. Durant des heures il arpenta le plancher devant la porte de la chambre. S’arrêtant brusquement dans les cris de sa femme cessèrent et que ceux d’un bébé emplissaient l’air… Helen Reddington était née et serait donc l’héritière de l’empire Reddington…

Avant ça elle avait un sacré chemin à faire, dès son plus jeune âge elle s’intéressa à son environnement. Elle se trainait dans la grande bibliothèque de la demeure alors qu’elle commençait à peine à marcher et s’amusait avec les bouquins. Dans le jardin c’était pareil elle touchait à tout. Elle apprit à marcher rapidement voulant faire comme toutes ses grandes personnes qu’elle voyait tous les jours. Apprendre à parler et à lire arriva rapidement. Des escapades dans le jardin, forêt pour ramener tout sortent d’habitant de la faune sauvage. Elle développa une passion pour la lecture, l’histoire, la faune et la flore. L’école fut une partie de plaisir, toujours première, sa scolarité elle la passa les doigts dans le nez. En même temps elle ne pouvait pas échouer et devenir la risée de sa famille. Elle savait que son oncle attendait qu’une chose qu’elle se plante et que donc ça serait lui et son fils qui reprendraient les rennes de l’empire. Il régnait dans la famille des tensions énormes, de la jalousie, des guerres. Helen s’en amusait, plus elle grandissait plus elle jouait le jeune et se permettait même de taquiner un peu trop son oncle… Elle partit dans des études universitaires dans une prestigieuse université, ayant aussi des cours d’escrimes, elle bossait dur toute la journée. Son destin n’était pas déplaisant, richesse, un empire qui lui appartiendrait quand elle serait prête, elle n’allait pas se plaindre, même si elle n’avait rien choisis…

Et pourtant en 1998 tout son monde s’écroula. En vacance dans une de leur nombreuse demeure secondaire, celle-ci se trouvait à Raccoon City, le monde d’Helen s’écroula. La soirée animée dans la demeure, chaleureuse et remplit de joue fut gâchée par un terrible drame. Des monstruosités sortis tout droit des cauchemars d’enfants, des bouquins voir même de film attaquèrent la maison. Encore maintenant Helen se souvient bien des cris, du sang, du saccage de la demeure, des coups de feu qui résonnèrent dans sa tête… De sa grand-mère qui la tirait, du gros Saint Bernard qui protégeait ses maîtres comme il pouvait… Helen avait réussis à attraper une épée, ses cours d’escrime l’aidèrent à se frayer un chemin. Elle se prit un mauvais coup à la tête, à moitié sonné, les bruits d’explosions, de cris, de klaxon, de bruit d’accident, elle avait l’impression d’être dans un cauchemar. Combien de temps ça dura ? Elle avait perdu le compte des minutes… Quand elle reprit ses esprits elle était dans la forêt à vomir devant un arbre, sa grand-mère qui la soutenait. Elles étaient dans un mauvais état, sales, couvertes de sang, des écorchures et blessures légères. L’odeur de mort, de chaires brûlées et celle du sang agressaient son nez… Elles attendirent le retour de leur proche, mais personne ne vint. Sa mère, son père, le reste de ses grands-parents, sa cousine… Personne ne vint… Grand père et petite fille et Hector le chien partirent alors que la ville se faisait effacer de la surface de la terre. Il y avait un heureux après cette tragédie son oncle qui n’était pas venu, apprenant la terrible nouvelle il en avait rigolait pendant des heures, l’empire serait à lui enfin…

Dommage pour lui Helen n’était pas morte, il apprit de source sure et photo à l’appui qu’Helen et sa grand-mère étaient encore en vie. Il maudit cette peste d’être toujours dans ses pattes et ne se gêna par pour contacter des mercenaires en mettant une belle prime sur la tête d’Helen. Elle devait disparaitre étant donné qu’elle était l’héritière légitime de l’empire. La somme donné à ceux qui arriveraient à la faire disparaitre était colossale, ça se bousculaient. Une traque commença, Hector le Saint Bernard et la grand-mère ne survécurent pas. Helen fut abandonnée à l’article de la mort…

Son réveil fut le pire de tout, jamais une gueule de bois ne l’avait mise aussi mal… Ses blessures avaient été soignées même pas encore guéries. Où était-elle ? Que faisait-elle là ? Elle n’en savait rien. Un homme en blouse blanche entra dans sa chambre, et il se fit recevoir en beauté par Helen mécontente qui se débattit avec hargne avant de replonger dans le noir… Son deuxième réveil était plus agréable, mais plus incompréhensible que le premier. Elle était dans une pièce enfermée avec d’autres personnes tout aussi perdu qu’elle. Restant dans son coin en attendant une quelconque information. Durant des heures rien ne bougea…

Puis les portes s’ouvrirent, un groupe armé entra suivis d’une nuée d’hommes et deux femmes en blouses blanches. Un couple se démarquait du lot, une femme bien habillée avec une poitrine gonflée à bloc, une tignasse rousse, un maquillage digne d’un Picassa, ce genre de femme haut en couleur révulsait Helen. Elle prit la parole d’une voix cristalline.
« Bienvenue mes petits cobayes, je me présente Athéna, nous avons de grand projet et vous allez nous y aider. Seuls les élus seront sélectionnés. Ne vous en faites nous savons à quel point l’esprit humain est faible, nous allons vous aider. Les survivants seront les élus. »
Le groupe sortit de la salle, les portes se refermèrent. Un brouhaha s’éleva chez les prisonniers… Peu après des petites parois se levèrent à certains points des murs laissant voir des petits orifices métalliques d’où sortis quelques secondes plus tard un gaz. Les gens crièrent et s’agitèrent en vain. Le gaz se propagea dans toute la pièce…

Des applaudissements résonnèrent dans les oreilles d’Helen, celle-ci regarda ses mains ensanglantées, son regard partis à droite et à gauche. Du sang, des morts et d’autres personnes encore debout. Tournant la tête vers les portes le groupe de scientifique était revenu, Athéna affichait un air sadique et se tortillait. Elle avait pris son pied ou bien ? Sa voix vicieuse s’éleva dans la salle.
« Aaah… Quel plaisir… Je n’avais plus jouis comme ça depuis bien longtemps… Tout ce sang… Les os brisés… Nous avons eu un très bon groupe cette fois ci… Bravo mes petites fourmis, vous allez pouvoir continuer la sélection…Continuez de me divertir. Zeus je te laisse la suite. »
La femme quitta la salle ses talons claquèrent sèchement sur le sol. Les dites fourmis étaient déconcertées… Elles n’eurent pas le temps de bronche que le dénommé Zeus un autre scientifique fit un simple mouvement de tête et les soldats attrapèrent les survivants du carnage. Ils furent traîner dans des couloirs jusqu’à une nouvelle pièce. Un repas, une douche, puis un examen médical. Et une nouvelle fois ils passèrent dans une nouvelle pièce vaste ou se trouvait une dizaine de chambre entouré de parois transparente. Chacun des survivants fut jetés dans une de ses pièces, ils étaient au nombre de dix. La voix de Zeus s’éleva dans les hauts parleurs.
« Vous allez passer à la deuxième phase de la sélection, nous allons vous injecter un nouveau virus, allez-vous nous rejoindre dans notre royaume ou rejoindrez-vous le royaume des morts ? Tout dépend de vous. »
Des soldats et un scientifique entrèrent dans chaque pièce pour maitriser les survivants et injecter le virus T-Hunter version Abyss. Helen se débattit quand son tour arriva, elle se prit un coup de crosse de fusil qui calma ses ardeurs…

Chaque fois c’était pareil, il y avait toujours des cris, de la souffrance… Helen n’avait jamais ressentis ça, une douleur intense, son corps semblait s’embraser de l’intérieur. Un mélange de sensation violente, son corps qui souffrait… Elle était totalement terrassait… Des pulsions violentes, elle voyait et sentait son corps changer… Elle avait peur. La confusion régnait dans son esprit, elle avait des envies de tuer, des griffes avaient percées sa peau, des écailles apparaissaient sur son corps… Elle lutta, se raccrochant à quelque chose de fort, se battre pour tuer ces gens et leur faire regretter. Perdant le fil du temps, la jeune femme cessa de bouger, non elle n’était pas morte, elle était fatiguée de s’être battu autant. Son regard perdu dans le vide, elle utilisa ses dernières forces afin de regarder vers les autres cellules. L’une contenait une abomination, une autre il y avait du sang un peu partout l’occupant était mort, il avait surement dut se jeter contre les parois et les murs… Un autre était juste inerte mort le virus l’avait tué tout simplement…

Pandore, organisation Bio-Terrosite caché en Allemagne, fondée par ceux qui se font appeler Athéna et Zeus, ils sont accompagnés de nombreux chercheurs et scientifique portant aussi des prénoms de divinités Grec. Pour certains ils avaient travaillés pour d’autres organisation de ce type et avait rejoint Pandore soit pour l’argent soit parce que leur famille étaient menacés. Dans l’ombre ils veulent préparer une guerre de BOW et montrer au reste du monde qu’ils sont meilleurs. Travaillant sur le virus T-Hunter mais sur une version Abyss qui donne de nouvelles capacités aussi bien aux bow qu’aux infectés. Malheureusement jusqu’à maintenant ils ne trouvaient pas de cobayes qui tenaient la route très longtemps… Mais aujourd’hui ils avaient réussis à garder quatre cobayes viables. Personnes ne réclameraient ces disparut de toute manière. Ils kidnappent des personnes seules dont personne se souviendraient ou qui errent sans but. Ils les font ensuite s’entre tuer grâce à un gaz qu’ils ont mis au point et qui altère tout raisonnement chez l’être humain, les rendant comme des animaux qui veulent montrer qui est le plus fort. Et ensuite les expériences commencent… Ils essaient de créer une armée qu’ils libéreront le moment venu…

Voilà maintenant quelques années qu’Helen était enfermé à Pandore et ce n’était pas une partie de plaisir ni pour elle ni pour le personnel. Elle était invivable, refusant de se plier à la volonté de Zeus. Torture physique et mental, enfermement, rien ne semblait briser la jeune femme qui s’en amusait. Elle passait par des phases ou elle rentrait dans leur jeu et faire ce qu’il demandait. Les autres cobayes étaient devenus les gentils toutous de l’organisation même si l’un était mort en cours de route suite à une transformation complète. Helen exécuta des missions pour le compte de Pandore afin de voir si elle contrôlait bien ses capacités. Ce n’était pas totalement le cas. La particularité des plus intéressante sur cette version du virus était la capacité de pouvoir se rendre invisible, malheureusement ce n’était pas des plus faciles à contrôler. Elle oublia rapidement le nombre de personne qu’elle tua pour le plaisir de ses créateurs. A force ça devenait naturel… Mais elle ne voulait pas devenir une bête, eux le voulait, elle non… Elle apprit donc tardivement à contrôler sa mutation et ses capacités et pourtant elle apprenait vite et montrer un certain intérêt. Il y avait qu’une chose qu’elle attendait c’était de pouvoir s’enfuir et ne plus être sous le joug de Pandore…

Il y a deux ans de ça, alors qu’elle se reposait dans sa cellule dorée, une fusillade éclata dans les locaux, curieuse elle arriva à convaincre le gardien des cellules de se jeter dans la gueule du loup… Helen put ensuite se rendre dans la bataille. Des hommes en noir étaient en train d’attaquer le complexe et ils possédaient aussi des BOW… Une bataille acharnée s’engagea, Helen se battait pour sa propre survie, le reste elle n’en avait rien à faire. S’était l’occasion rêvée pour prendre la poudre d’escampette. Le groupe qui attaquait le complexe se faisait appeler Veltro, ils en voulaient au virus que Pandore avait créé. Helen ne s’en intéressa pas plus que ça, elle tua sans distinction tous ceux qui se présentaient sur son chemin. Un véritable bain de sang. Elle arriva à s’enfuir du complexe se retrouvant nez à nez avec une mercenaire… Celle-ci l’accompagna dans le carnage, elle avait besoin d’infos et Helen de serum avant de partir. Les deux femmes se frayèrent un chemin vers la zone de quarantaine des laboratoires. La mercenaire était une hackeuse hors pair et l’infectée faisait le ménage. Les deux femmes arrivèrent à récupérer se dont elles avaient besoin, elle devait donc quitter le complexe pour de bon. Malheureusement Veltro et Pandore ne l’entendait pas de cette oreille, mais après une sacré bataille les deux femmes arrivèrent à s’enfuir. La mercenaire emmena Helen en France, pour soigner leurs blessures et en apprendre un peu plus… L’infectée ne semblait pas gêner de rester avec elle. Elle rencontra aussi un homme, un français qui travaillait pour la DGSE, la mercenaire lui avait demandé de l’aide. Helen fut d’abord réticente à cette idée, mais voyant bien que l’homme voulait aider elle l’accepta…

Gabriel et la mercenaire cherchèrent la bonne formule du sérum pour le virus d’Helen. Malheureusement pour elle, elle fut obligée de partir à l’étranger, c’était dangereux de rester en France et partie donc aux États-Unis le temps que les choses se calment. Pandore voulait récupérer ce qui leur appartenait et Veltro voulait aussi la mainmise sur tout ce qui était en rapport avec le T-Abyss… Durant son séjour aux USA elle fit des rencontres intéressantes, certaines lui donnant à réfléchir et lui ouvrant un nouvel horizon… Dont un certain Leon Kenedy agent du gouvernement, une jeune fille Miléna avec qui elle fit les quatre cent coups et d'autres encore... Elle fut ensuite contacter par la mercenaire qui la fit revenir en France. Elle et Gabriel avait réussis à trouver la formule du sérum et à le créer. Elle commença à couler des jours paisibles en France en compagnie de la Mercenaire et avec Gabriel quand la mercenaire partait en mission. Psychologiquement Helen pouvait être encore instable tout comme le contrôle de son virus. Gabriel était un peu comme la baby-sitter qui prenait soin d’elle en même temps…


Il y a quelques mois de ça un tragique évènement bouleversa de nouveau la vie d’Helen… Alors qu’elle était en compagnie de la mercenaire, Gabriel devait les rejoindre aussi à la terrasse d’un café, l’impensable se produisit. Une explosion souffla les alentours et la terrasse… Ils n’avaient jamais lâché les recherche de l’infectée, et elle allait en payer le prix fort… Helen s’était jetée sur sa bienfaitrice pour la protéger avant que tout ne devienne noir… Des cris, des pleurs, l’odeur de chaire brûlés, la chaleur du feu qui serpentait sur sa peau… Des coups de feu… Elle se sentit transporter dans des bras fort et une voix rassurante lui murmurer des mots réconfortant… Elle voulut parler, sa gorge était sèche, elle avait mal… Elle sombra… Pour se réveiller dans une pièce qu’elle ne connaissait pas, sans fenêtre, avec qu’une seule porte verrouillée. Gabriel était là à son chevet, tout était embrouillé dans sa tête… Le français lui expliqua alors, lui rappelant l’attentat… Que sa bienfaitrice était morte… C’est à ce moment-là que quelque chose se brisa en elle. Elle se laissa allez et péter littéralement les plombs. Saccageant sa chambre, les murs, le sol, le mobilier et s’attaqua même à Gabriel qui refusa les renforts. Il arriva tant bien que mal à la calmer et la sédater… Son réveil fut encore plus difficile que le précédent, elle discuta avec Gabriel au calme. Elle apprit que les commanditaires de cet attentat avaient pour but de la mettre hors circuit, ils ne savaient pas laquelle des deux organisations étaient à l’origine de ça… Sa mutation lui avait sauvé la vie ce jour-là, mais elle n’avait pas pu protéger sa bienfaitrice qui avait succombé à ses blessures. Helen était restée quelque temps dans le coma avant de se réveiller la première fois… Le français resta auprès de l’infectée après ça. Même quand la DGSE s’installa aux USA Helen suivis Gabriel qui partit aussi… Là-bas ça irait mieux, elle allait peut être pouvoir revoir des gens qu’elle avait déjà croisé qui sait…


Derrière l'écran

» PSEUDONYME: Vespy DragOon
» ÂGE: 26
» COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM?: C'est la V2 de la V1 =o
» AUTRES CHOSES?: Pas plus qu'avant


—Justice can become evil. Reality can become an illusion. Meaning can be found in something that appears meaningless. ;; @astra
avatar
Messages : 56
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Mai - 18:35
Revenir en haut Aller en bas

Helen REDDINGTON
Merlin  | Seven Deadly Sins

» DATE DE NAISSANCE: 12/03/1978 – 28 ans
» APPARTENANCE: Terreur
» FONCTION: Lézard Explorateur
» LOCALISATION: Shenzhen - Chine {Suit Jin-Kwan comme son ombre}
» FAMILLE:
x Père et mère décédés
x Grand père et grand mère du côté maternel décédés
x Chien décédé
x Oncle et tante et cousine maternel décédés
v Oncle, tante cousin(e)s côté Paternel Statut inconnu
v Grand mère côté paternel statut inconnu, grand père décédé

» RÉSUMÉ:
Plusieurs mois après son retour en Amérique, elle se décida à retourner voir Leon, il était un peu comme un grand frère, un psychologue. Il avait toujours les bons mots pour lui faire entendre raison. Elle passa une soirée en sa compagnie pour lui parler de ce qui la tracasser en ce moment. Elle repartie avec les idées plus claires après ça. Par la suite elle se porta volontaire pour une mission d’infiltration chez Oddyssey pour le compte des Français. Après tout elle leur devait bien ça non ? Et puis ce n’était pas trop compliqué normalement. Sa mission se passa presque sans encombre, quelques cadavres par ci par là rien de bien méchant avec elle. Durant cette mission elle fit la rencontre d’une dénommé Adam aux bras de fer… Les deux femmes s’entendirent le temps d’une mission qui fut agréable il faut dire. Elle s’était bien amusée malgré tout. Elle avait rencontré une nouvelle tête. Qui sait un jour elle la reverrait…

Aout 2005 fut un mois assez catastrophique, mais libérateur surtout le jour J. En compagnie du français et sa troupe ils prirent d’assaut le dernier QG de ses créateurs… Un bain de sang monumental et de la violence gratuite en vois-tu en voilà. Le français y laissa sa peau, Helen n’avait pas réussis à le protéger… Encore un qui était mort par sa faute. Mais dans tout ce carnage un fantôme bien vivant était revenu. Dans la confusion du moment l’infectée avait complètement pété les plombs laissant le virus prendre le dessus sur elle. Elle abandonnait son humanité, elle n’avait plus rien à perdre. En tout cas c’est ce qu’elle pensait, jusqu’à ce que Kahina lui sauve la peau en lui injectant une bonne dose de sérum pour éviter le pire. Helen était dans un brouillard complet. Les deux femmes achevèrent les deux derniers pontes de l’organisation, les laissant brûler vif… Après ça, elles repartirent en France pour enterrer leur ami décédé et reprendre un semblant de vie normale. Après des heures d’explications, de cris et de colère, les deux femmes repartirent sur de bonnes bases… Sauf que pour Helen s’était une autre histoire. Beaucoup de chose trottait dans sa petite tête…

Un beau jour Helen décida de faire ses bagages, s’était en Octobre 2005, elle avait besoin de se retrouver. Elle ne pouvait plus continuer comme ça… Elle avait l’impression de devenir folle. Kahina ne l’empêcha pas de partir, la porte de son manoir lui serait toujours ouverte. L’Anglaise partie donc à l’aventure. Une première aventure qui l’emmena en haute mer sur un bateau remplit de gars louche et d’un certains Owen. Le seul type qui faisait tâche dans le décor. Helen s’en était approchée malgré le refus du jeune homme de lui adresser la parole. Elle le sauva pourtant quand le Yacht de luxe fut pris d’assaut par des pirates. Ce fut un sacré bordel, des coups de feu, des explosions. Elle sauva Owen qui s’était retrouvé face à un grand gaillard qui tentait de le tuer. Les deux restèrent ensemble, quand le Yacht coula, ils arrivèrent à s’en sortir sans trop de blessure… Dans le même mois, à croire qu’elle attirait les ennuies, elle fit la rencontre dans une ville fantôme d’un petit groupe armé de TerraSave venu enquêter sur ce qui se passait dans la ville. Comme à son habitude l’infectée provoqua les invités… Et se prit une balle. Son réveil avait été plutôt calme, elle s’était retrouvée dans un petit camp en compagnie d’Hasen. Cet homme lui proposait de l’aider. Ils avaient discutés de longues heures sur sa condition, ses soucis et les solutions que lui pouvait trouver. Elle resta en bon terme avec ce gars même si elle ne pardonnerait pas celui qui lui avait tiré dessus.

En Novembre sa vie prit un nouveau tournant. Alors qu’elle devait braquer un type riche, c’est elle qui se retrouva en mauvaise posture. Elle passa un très bon moment avec lui… Et allait savoir pourquoi elle se décida de le suivre. Il avait des projets et Helen pouvait l’aider, pourquoi cracher dessus ? Elle n’avait rien d’autre à faire de toute façon. Et puis dans le fond ça lui permettait d’avancer, de servir à quelque chose. Il était totalement différent de toutes les autres personnes qu’elle avait rencontré jusqu’à maintenant. Il était spécial et elle aimait bien ça. Elle travaillait pour lui sans rechigner… Même quand il l’envoya sur une ville flottante qui fut prise d’assaut dans les ABO’s. Elle se retrouva en compagnie de trois compagnons de route dans un infecté Hunter. Un sacré équipe, mais ils arrivèrent à tous sans sortir. Helen put rejoindre Jin-Kwan et l’engueuler au passage avant que comme souvent ça se retourne contre elle…

Elle vivait paisiblement avec lui, le suivant comme son ombre. Et quand l’apocalypse toucha le monde, elle resta à ses côtés. De toute façon tout était bloqué maintenant. Le voyage de base qu’ils devaient faire s’arrêta brusquement et ils se retrouvèrent en chine. L’infectée et son patron s’installèrent dans un centre commerciale, dans la bijouterie. Après le grand nettoyage, ils purent commencer à prendre les choses en main. Bien sûr son patron avait le monopole sur tout. Helen tenta plusieurs fois de piquer dans la réserve de nourriture, mais rien n’y faisait… En tout cas elle avait de la chance, sa chambre était le coffre-fort, c’était surtout pour la sécurité de tout le monde. Les sérums allaient commencer à manquer. Heureusement pour eux, un médecin fit son entré rapidement dans la communauté.


—Justice can become evil. Reality can become an illusion. Meaning can be found in something that appears meaningless. ;; @astra
avatar
Messages : 56
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Nov - 15:28
Revenir en haut Aller en bas

SCAN DE LA FICHE

• Identité ......... CONFIRMÉE;
• Complément ......... CONFIRMÉ;
• Pack de Survie ...... CONFIRMÉ.

» Cocktail molotov ...... ARME, CONFIRMÉE;
» Cordes tressées ...... OBJET, CONFIRMÉ.
avatar
Compte Fondateur
GOD
Messages : 277
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil-exodus.forumactif.com
Dim 18 Nov - 20:05
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: