In all time, Exoduses always existed
Forum RPG déconseillé au moins de 16 ans, dut au fait qu'il contient des scènes qui pourraient choquer ou heurter la sensibilité des plus jeunes {violence-gore & sexuel}. Nous demandons un minimum de 15 lignes (narration) par message RP. Privilégiez les personnages du jeu vidéo, il en reste encore énormément de libres et sans eux la trame avancera plus lentement. N'hésitez pas à venir contacter le Staff (MP Forum et|ou Serveur Discord), on se fera un plaisir de répondre à vos questions, il existe aussi une F.A.Q à consulter à tout moment pour y poser également d'autres questions qui vous passeraient par la tête.
Chronologie de Resident EvilRèglement GénéralBottin des AvatarsOrganigrammeBestiaire des A.B.OsVirus DisponiblesNous lier?
Contexte
Récemment, les événements d'Harvardville en ont marqué plus d'un, l'aréoport était maintenant condamné pour nettoyage en profondeur du terrain. L'élimination de cette menace d'épidémie nouvelle était rassurante, mais à voir le temps que ça prenait, on se demande bien quelles sont les bonnes mesures de sécurité. Et puis, avec l'incrimination de WilPharma dans cette histoire, que penser d'eux? Les gens vaccinés sur place le sont-ils réellement?
Lire en entier?
Evénements
Aucun pour l'instant.
Resident Evil Exodus
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Aleksei Azarov - Un verre ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Aleksei Azarov

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Aleksei Azarov - Un verre ?   Ven 22 Juin - 23:23



Aleksei AZAROV
Aleksei AZAROV | Massya

» SURNOM: Alek'
» DATE DE NAISSANCE: 6 novembre - 32 ans
» SEXE: Homme
» ORIENTATION SEXUELLE:Bi
» NATIONALITÉ: Russe
» APPARTENANCE: Orphans - A/0
» RANG | MÉTIER: Tireur d'élite
» FAMILLE:
Mère (morte) - Demifrère : Sergei Azarov

» PHYSIQUE:

D’origine russe, il garde une mâchoire saillante et marquée. Ses cheveux sont blonds comme le soleil, mi-longs et attachés souvent en une petite queue. Ses yeux sont gris/bleu. Il porte également une barbichette courte et finement taillée Sa carrure est loin d’être étroite : il mesure 1m88 pour 90kg.

Son corps est marqué par les heures d'entraînement et les bagarres incessantes.

Son oeil droit et une bonne partie de son visage autour de l’oeil sont cachés par un bandeau qui fait le tour de sa tête. Il est donc borgne, l’oeil restant fermé définitivement et est entouré de cicatrices. Il ne l’enlève jamais. Et il vous arrache la main avant que vous ayez essayé.

Il a également une de ses mains qui portent des cicatrices au niveau de la paume.

Le blond apprécie également les tatouages bien qu’ils ne sont pas visibles facilement vu son style vestimentaire. Et tant mieux, ca évite de donner un indice à l’ennemi pour le retrouver.

En parlant de son style vestimentaire, Aleksei aime la mode. Mais la mode chic. Plus jeune, il devait se contenter de tenues de secondes mains, rafistolées. Une fois adopté par J, il prit goût à choisir ses propres vêtements et très vite il voulut imposer le respect et qu’on arrête de le prendre pour un gamin. Quoi de mieux que de s’habiller en “homme” ? De fait, si un jour il devait porter un jogging, ce serait certainement un jour où il ne faudrait ni lui parler ni le regarder, au risque d’y laisser la peau.


» MENTALE:

Son allure en dit long sur son mental bien qu’il cache certaines facettes inattendues. 

En général, Aleksei est franc, voir sans diplomatie. Il le sait et s’en fout. 

Il a tendance à ponctuer ses phrases d’une insulte ou d’un surnom, qu’il vous apprécie ou non. 

Le blond n’aime pas se forcer pour faire plaisir. Il aime s’amuser, rigoler de vous ou de rien, boire, fumer et également se faire une jolie fille ou un joli gars.

Parce que oui, en plus d’être franc, il ne cachera pas non plus quand votre petit cul lui plaira. (mais si votre tronche lui revient pas, ca fera pareil)

Il a le sang chaud mais ne fonce pas dans le tas, il a perdu un oeil, il ne compte pas perdre plus. Ainsi, il réfléchit avant d’agir et aime bien préparer les choses à l’avance. 

Ce n’est pas non plus le genre à aller contre les ordres d’en haut, a moins qu’ils soient surréalistes ou le mettent clairement en danger de mort. Il aime tuer mais n’aime pas l’idée d’être tué.

Les armes à feu sont ses joujoux favoris, il aime se faufiler en toute discrétion pour atteindre sa cible et lui coller une balle par surprise. Ou tirer d’assez loin que pour devoir défier les éléments de la nature pour y arriver. Mais une petite fusillade ça fait pas de mal non plus.

Quand Aleksei est en mission, c’est par contre un autre homme. Faisant preuve d’un sérieux à toute épreuve, il ne lâche pas l’affaire tant que son objectif n’est pas atteint. Il peut alors s’avérer très froid, distant, comme s’il ne vous connaissait pas. Il a d'ailleurs, une petite manie, qui consiste à respirer l'odeur de la poudre qui s'échappe de ses armes.

A vrai dire, on pourrait croire que c'est un homme jovial, qui se soucie de rien. Mais plus on le connait, plus on se rend compte que son esprit est torturé par son passé. Il cherche donc une issue, une échappatoire dans ce double jeu. Etre en mission, lui permet de faire le vide dans sa tête, il se sent mieux, comme libéré de ses chaines. Mais une fois qu'il est en dehors, ses fantomes reviennent et il doit donc porter son attention ailleurs pour les éviter coûte que coûte.

Pour les facettes cachées, il faut savoir qu’Aleksei apprécie les enfants. Ou disons qu’il a du mal à leur dire non, du moment qu’ils sont innocents et aux allures de petits anges. En clair, il peut tuer de sang froid mais est incapable de le faire avec un enfant. Quelque chose en lui se bloque totalement et le forcer est impossible et fortement déconseillé.

Depuis son “accident”, il a développé une légère phobie des explosifs. Face à eux, il a du mal à réfléchir calmement.
Dans les autres petites choses à savoir, on peut noter qu’Aleksei boit très souvent de la vodka comme du petit jus. La cigarette est son deuxième péché vu la quantité de paquets vides qu’il jette par semaine. Il a une sainte horreur de la musique de discothèque comme l’électro par exemple. Il préfère le rock et le hard rock. Vieux ou jeune. D’ailleurs il a appris une bonne partie des danses de salon, pas par envie par contre. Mais il doit avouer que ca lui a plutôt bien servi avec le temps.

» HISTOIRE:

Aleksei a vécu une partie de son enfance en Russie, fils d’une prostituée et d’un client qu’elle ne revit plus jamais, jusqu’au jour où il fut vendu vers ses 8 ans pour satisfaire l'appétit d’un homme d’affaire car sa mère n’avait plus assez d’argent que pour s’acheter sa drogue. Comprenant ce qui allait se passer, le petit blondinet prit la poudre d’escampette. N’ayant plus de chez lui, il erra longtemps, risquant sa vie tous les jours pour manger et dormir au chaud. Voyageant sans cesse, apeuré à l’idée d’être retrouvé par ces gens, il finit par se retrouver proche de la frontière russe.


Là bas, dans un coin reculé, il trouva une vieille maison dans laquelle vivait une vieille femme. Complètement frigorifié, il chercha de l’aide chez elle. Cette dernière, très étonnée de voir un maigre enfant devant sa porte, le laissa entrer et l’aida à se réchauffer. Quand elle finit par comprendre la situation d’Aleksei, elle sut que personne ne viendrait le chercher… Et décida de le garder au chaud chez elle, en échange d’un peu d’aide. Les mois passèrent et l’enfant aidait à faire à peu près tout pour la vieille dame qui finit par le prendre un peu pour un esclave. L’âge n'arrangeant rien, elle devenait sénile et violente, n’hésitant pas à lui donner des coups de canne à la moindre “erreur”. Après plus d’un an où il se tut et serra les dents, Aleksei craqua et laissa parler sa haine. Alors qu’il descendait les escaliers pour aller dans la cave, elle fit une nouvelle scène voulant le frapper, en haut des marches. Fou de rage après avoir reçu un coup au front, il attrapa la canne avec force et tira. De justesse, il se mit sur le côté et laissa la vieille folle dégringoler jusqu’au sol. Quand Aleksei comprit qu’elle ne se relèverait pas, il fut partagé entre la peur et le soulagement.


Quelques jours plus tard, on apprit dans les journaux qu’une maison était partie en flammes, certainement à cause d’une fuite de gaz et qu’une personne âgée était morte dans l’incendie. Aleksei lisait un article qui en parlait, assis dans un fast food. Il avait pris tout ce qui pouvait lui permettre de manger aussi longtemps que possible.


Alors qu’il sortait du restaurant, il se fit bousculer par plusieurs jeunes et tout se passa très vite. Quand il se releva, il se rendit compte qu’il avait été volé de l’argent qui lui restait. Ni une ni deux, il courut après eux et les retrouva dans une arrière cours. Un enfant de 10 ne faisait pas le poids contre une petite bande et il le comprit trop tard. Roué de coups, il resta au sol durant de longues minutes, à se demander s’il ne ferait pas mieux de se laisser mourir.


Mais la mort ne vint pas. Contrairement au froid et à la faim. Alors il décida de changer d’angle d’approche. Il fallut plusieurs essais, plusieurs coups… pour finalement obtenir ce qu’il cherchait : entrer dans la bande.

La persévérance et la force du blond fut vite des atouts pour le groupe et il se fit sa place. Vu la ville et le bidonville qu’il y avait autour, leur situation pu rester ainsi durant presque 3 ans. Mais un jour le gouvernement en eut marre et décida de faire du nettoyage en attrapant tous ces enfants orphelins et en les casant dans des orphelinats. A bientôt 14 ans, le blond se retrouvait donc à l’adoption. Cela lui semblait comme impossible et impensable. Evidemment, il reçu une sorte de programme d’éducation pour corriger ses “travers”. La femme qui gérait la maison s’attacha à lui, malheureusement pas comme une mère. Paraissant plus âgé, il avait déjà des allures de jeune homme qui firent craquer la directrice. Aleksei se retrouva alors à profiter de ses bonnes grâces en échange de petits services… Et quand il comprit ce qu’elle attendait réellement de lui, il franchit le cap, ne se souciant pas vraiment de la suite, persuadé que personne ne viendrait le sortir d’ici.


Ce qu’il ne savait pas c’est qu’il y avait déjà eu des demandes d’adoption le concernant mais chacune avait échoué pour diverses raisons : soit la directrice avait tout fait pour les dissuader en leur donnant un portrait des plus négatifs du garçon, soit en trouvant tous les petits détails qui posaient problème dans leur dossier afin de les décourager. Ainsi, elle comptait garder pour elle son beau blond qu’elle pensait bien docile.

Mais plus le temps passait, plus sa liberté lui manquait cruellement. Avoir la sensation d’être gardé en cage, sans utilité réelle, faisait bouillir à nouveau cette rage au fond de lui.

C’est ainsi qu’il le vit un jour débarquer dans son orphelinat. Il croisa son regard et sut qu’il avait quelque chose à lui offrir de mieux que ce trou à rats.

J sembla intéressé par ce petit russe au regard froid comme le paysage de son pays. Et ce que le blond désirait tant, arriva : quelqu’un voulut l’adopter et le sortir d’ici.

Alors que son sauveur faisait la demande, Aleksei attendait devant la porte, impatient, le sourire aux lèvres. Mais quand la voix de la directrice se fit plus forte, il s’inquiéta et finit par venir écouter à la porte.


“Il est hors de question que je vous laisse l’emmener loin de moi ! Aleksei ne sera jamais adopté, que ce soit par une bonne famille ou par un type louche comme vous ! Il est à moi, j’en fait ce que je veux et vous ne serez pas le premier à voir votre demande rejetée…!”


A ce moment là, l’esprit de l’adolescent se figea et sans vraiment penser à ce qu’il faisait, il entra dans le bureau et fit quelques pas vers une bibliothèque où il sortit d’un tiroir un fusil. Il connaissait l’emplacement, évidemment… Ignorant toutes les questions de la jeune femme, il ne lui fallut que quelques secondes pour charger l’arme, viser et abattre d’une balle dans le crâne celle qui le retenait par tous les moyens. Une fois fait, il se dirigea vers le bureau et prit les papiers de l’adoption pour les tendre à J, ainsi que le fusil.


“Choisis, mais je ne veux plus rester ici. Emmène moi loin de cette merde, d’une manière ou d’une autre.”


C’était pas le paradis qui l’attendait. Ni le repos. Et encore moins la liberté dont tout adolescent rêve. Mais Aleksei avait mis aux ordures depuis longtemps ce qui composait les désirs de son âge. Il n’avait plus qu’une idée en tête : devenir meilleur, ne plus dépendre des gens et tuer. Pas torturer, non. Simplement retirer une vie. Comme celle qu’on lui avait retiré lors de ses 8 ans. Pour lui c’était aussi simple que cela : on n’avait pas voulu le laisser vivre, on avait souhaité sa mort ? Hé bien, il rendait l’appareil, encore et encore. Il trouva dans l’éducation et l'entraînement de J, une manière de se venger continuellement du monde. Mais l’adolescent frustré grandit et laissa place à un adulte en proie à ses fantômes. En dehors des missions, il n’arrivait plus à noyer ce qui l’empêchait de trouver le calme en lui. Il devait sans arrêt jouer un rôle pour l’occuper en attendant la prochaine mission.


Parfois, c’était lui même qui allait trouver J pour qu’il lui en donne une. Et si c’était long et risqué, c’était parfait, repoussant ainsi toujours son retour à une vie “normale”. Il savait que son mentor n’était pas mieux que les gens qu’il tuait. Mais il avait vu en lui quelque chose de bon à en tirer, et lui avait offert la possibilité de canaliser sa haine. Il lui devait au moins ca. Et il le lui rendait bien.


Durant l’histoire d’Umbrella et la catastrophe à Racoon City, le russe était en mission dans son pays d’origine. Un gros client de J qui avait requis la présence d’un des membres Orphans. Il s’agissait d’une mission d’infiltration pour démanteler tout un réseau. Ce n’est que récemment qu’il a été briefé de ce qu’il s’était passé, y compris la “fuite” de Kwon et du comportement de Sergei.

Que ce soit l’un ou l’autre, il avait toujours été distant. D’une part parce qu’ils n’avaient pas grandi ensembles, il était donc plus difficile de construire un lien, d’autre part parce qu’il ne cherchait pas d’attache. Et quand J lui apprit le lien qui reliait Sergei et lui, il se contenta d’un sourire en coin et de dire que le destin était sacrément farceur.

La trahison de Kwon le laissa perplexe. Il ne comprenait pas trop comment il pouvait espérer changer de vie aussi facilement en pensant cela réalisable. Dans un monde parfait, pourquoi pas. De fait, il comprenait également la réaction de J. Il n’avait pas d’avis là dessus, simplement, il connaissait l’homme et sa décision de vouloir soit l’éliminer soit le récupérer ne l’étonnait guère. Et il exécuterait certainement les ordres qu’il lui donnerait vis à vis de ce traître. Il se félicita d’ailleurs de ne pas avoir eu la bête idée de créer un lien illusoire entre “ses frères”.


A présent qu’il était à jour sur toutes ces histoires de virus, il devait attendre une prochaine mission dans cette ville qu’il avait quitté il y a longtemps.




Derrière l'écran

» PSEUDONYME: Massya
» ÂGE: 28 ans
» COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM?: La faute à Hopi tout ça
» AUTRES CHOSES?:  Rien d'autre à déclarer votre honneur !


-- Sh*t, i'm out of Vodka
« heh at least got fire? »

y'know, when i'm really mad... a little kill under the moonlight is something i can do. stress relief, they say... Haha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Compte Fondateur
GOD

avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 06/05/2018

[INFO BOX]
langue(s): Anglais [US]
inventaire:
spécialisation: Aucune

MessageSujet: Re: Aleksei Azarov - Un verre ?   Dim 24 Juin - 23:47


SCAN DE LA FICHE

• Identité ......... CONFIRMÉE;
• Descriptions ......... CONFIRMÉES;
• Histoire ......... CONFIRMÉE;
• Type ......... NOUVEAU MEMBRE;
• Pack de Bienvenue ...... CONFIRMÉ.

» Couteau de Combat OU Matraque Élec. ...... ARME, À CHOISIR;
» Pistolet OU Fusil à Pompe ...... ARME, À CHOISIR;
» Gilet Pare-Balle OU Kit de Crochetage ...... OBJET, À CHOISIR;
» Voiture OU Moto ...... VÉHICULE, À CHOISIR;.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil-exodus.forumactif.com
 
Aleksei Azarov - Un verre ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil Exodus :: administration :: Identification :: Bibliothèques des Validés-
Sauter vers: