Contexte
Le monde n'était plus celui que l'on aurait pu reconnaître. Des paysages désolés, des constructions humaines à l'abandon et des usines délaissées, des quartiers vides et un manque de vie dans ces larges étendues où les voitures ne roulaient plus mais décoraient les routes dont le bitume était abîmé, fissuré par la nature reprenant ses droits.Au lieu de la population vivace d'autrefois, il n'en restait que l'ombre de cette dernière: les armes bio-organiques avaient gagné cette bataille et peuplaient la surface de la terre...
Lire en entier?
Missions Spéciales
ALPHA: Évacuation d'urgence
Une mission rapidement mise en place, une aquapolis à sauver, il allait falloir diriger l'évacuation d'urgence vers les ports de TerraGrigia.
BRAVO: Évacuation d'urgence
Une mission rapidement mise en place, une aquapolis à sauver, il allait falloir diriger les opérations pour éliminer les A.B.Os jusqu'au coeur de la tour FBC.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
The Gifted || Alexander KOZACHENKO

Alexander 'Buddy' KOZACHENKO
Alexander KOZACHENKO | Resident Evil

» SURNOM: Buddy|Alex'
» DATE DE NAISSANCE: Imprécis – 28 ans
» LIEU DE NAISSANCE: République Slave de l'Est
» SEXE:
» ORIENTATION SEXUELLE: Bisexuel
» NATIONALITÉ: Américaine
» LOCALISATION: Variable
» APPARTENANCE: Terreurs
» FONCTION: Aucune
» FAMILLE:
donnée inconnue

» MENTALE:
La mentalité d'Alexander, comment la décrire? Tout simplement comme quelqu'un de relativement reclus sur lui-même et parfaitement alerte aux dangers alentours. Effectivement, il préfère toujours être à l'affût et de ne jamais avoir l'air si détendu. Enfin, c'est quelqu'un de particulièrement prudent et tactique, préférant avoir un plan d'action avant d'agir malgré une certaine impulsivité dont il pouvait faire preuve sur le terrain quand il se fait trop sentimental. Heureusement, d'une certaine manière, le parasite a changé un peu son comportement: moins empathique et du coup moins enclin à aider les autres d'une impulsion volontaire, il lui faut d'abord peser le pour le contre avant de faire une quelconque manoeuvre de sauvetage.
Ne plus autant être à cheval sur des principes parfaitement humains pouvait autant aider que de faire culpabiliser, se sentant particulièrement partagé entre l'indifférence et l'empathie humaine, ce qui lui donnait des réactions parfois un peu contradictoires voire aléatoires quand on y regardait bien.

Plutôt coléreux, il peut lui arriver d'avoir des accès de violences envers les autres, envers lui-même aussi ça peut lui arriver. Au tout début de sa mutation, Alexander s'était laissé emporter et avait juste eu envie de tout détruire grâce à son nouveau don. C'était une avidité qu'il avait rarement ressentie. Mais bon, sans doute était-ce cette soif de puissance et de pouvoir faire quelque chose qui lui était monté à la tête. Et depuis, c'était un peu chaotique comme schéma de pensée.
Autant il pouvait être doux, compréhensif et agréable que d'une seconde à l'autre il pouvait être violent, impulsif et même destructeur. Parfois, il présentait un véritable mur aux autres pour se protéger et les protéger eux-même. Car il se connaissait. Il savait à quel point il avait changé avec cette obssession de faire pencher la balance en sa faveur. Mais savoir ce qu'il voulait, depuis que tout était perdu?
Aucune idée... Alors il ne faisait que ce que son instinct lui dictait, tout simplement.


» PHYSIQUE:
L'apparence de Buddy lui donne ce petit air rustre d'homme qu'il faut pas embêter, les traits tirés et le visage constamment avec le sérieux marquant son faciès, il a de beaux yeux gris glacés, mais ceux-ci peuvent devenir d'un rouge sang ainsi que sa sclère et cela marque l'utilisation qu'il fait de son pouvoir tout particulier avec les abominations qu'il a parasitée. Les cheveux coupés courts, d'un noir de jais et la peau pâle trahissent ses origines slaves, une barbe mal rasée de deux jours orne constamment son visage, car il ne prend que peu soin de se raser. Il est plutôt grand de son mètre nonante bien marqué et sa carrure large ne laisse pas douter de son entraînement et sa musculature. Lorsqu'il était indépendantiste, il avait constamment besoin de rester fort, donc il s'entraîner à prendre des charges.
Seul souvenir qu'il reste de son passé, c'est sa veste fétiche qu'il adore ainsi qu'une arme: un fusil d'assaut qu'il avait conservé de cette fameuse bataille pour l'indépendance de son pays, de sa pensée. En dehors de cela, il portait souvent des pantalons en tissus solides comme du jeans et il portait généralement des gros pulls, habitué à un temps frais.

Relativement humain en dehors de ses yeux rougissants lorsqu'il donne des instructions à ses créatures, on ne pourrait se douter qu'à l'intérieur de sa bouche se trouve une espèce de forme florale mais parfaitement organique qui agit comme "bouche" pour le parasite, puisque c'est également par là que sortent les larves, cependant il sait parfaitement parler et articuler ses mots sans bavure. Sa peau se régénère également très vite grâce au parasite, mais cela n'empêche pas qu'il a quelques cicatrices du temps où il était parfaitement humain.
Malgré sa grande taille, il a une apparence trappue surtout quand il ne se tient pas droit, ce qui fait qu'il ne fait pas du tout sa hauteur en dehors de quand il se tient droit et fier, ça permet parfois d'avoir l'effet de surprise et un sentiment de supériorité soudain, cependant cela ne lui est pas d'une grande utilité.


» HISTOIRE:
1978 – 2000
Dans sa tendre enfance, il n'y avait rien de bien particulier à décrire. Une vie normale dans une famille plutôt normale où il avait été l'unique garçon de ferme à y être né. Cela ne rendait toutefois pas le tout facile avec les maigres revenus des récoltes de ses parents. Sa mère subvenait comme elle le pouvait à ses besoins grâce à son petit métier de professeur, tandis que le père s'était tué à la tâche tous les jours aux champs et aux potagers divers et variés de leur grand terrain. Non seulement il fallait nourrir la famille, mais également le cheval de trait servant à labourer les champs et les divers animaux de basse-cour qui servaient -quant à eux- à nourrir également plusieurs bouches. Mais aussi à faire des récoltes comme le lait ou les oeufs pour les vaches, chèvres et poules. Les cochons étaient là purement pour de la nourriture en devenir. C'était un peu triste.
Mais ça, Alexander n'y pouvait rien et dès son jeune âge, il se fit plutôt des copains à l'école. L'un se surnommait lui-même JD, sans doute par honte de son véritable prénom, tandis que l'autre était une fille qui se révélait très intelligente et gentille, douce aussi... Irina. Ils traînaient souvent tous les trois sur les terrains de la famille Kozachenko, surtout près du moulin à eau vu qu'ils adoraient se balader les pieds nus dans l'eau de la petite rivière qui faisait travailler ce même moulin.

C'était les temps plutôt jovials de la tendresse de l'enfance, mais par après vint le temps de l'adolescence et ça, ça voulait dire tout autre chose: choisir son chemin, gagner son indépendance, plein de petites choses de ce genre. Mais également une certaine rivalité qui se fit voir entre celui qu'on surnommait Buddy et les autres garçons. Pourquoi? Parce qu'Irina passait de petite fille douce et intelligente à une belle jeune femme en pleine fleur de l'âge, ses formes se faisaient voir, sa grâce aussi... Et surtout, ce qu'adorait Alex' chez la demoiselle, son doux parfum et ses cheveux si longs dans lesquels il adorait passer ses doigts.
Généralement, il devenait un brin possessif quand quelqu'un lui tournait autour, la courtisait. Pourtant, il ne pouvait rien faire. Il ne pouvait pas décider à la place de la donzelle qui elle choisissait de fréquenter. Ce serait stupide de sa part que de mettre un si bel oiseau en cage...

De plus qu'il fallait surtout se concentrer sur ses études pour espérer avoir un bel avenir, un métier qu'il aimerait. Le hasard voulut qu'Irina et Alexander se retrouvent à faire les mêmes études pour devenir professeur. Cela avait enchanté Buddy, bien qu'il ne l'admettrait jamais au grand jour qu'il avait trépigné en apprenant cette nouvelle. Soupirant auprès de la belle, il se fit pourtant discret. C'était une méthode comme une autre pour un homme de tenter de séduire une dame, surtout quand cette dernière n'hésitait pas à le taquiner sur plein de sujets différents.
À la fin, lorsqu'ils eurent vingt-deux ans, ils obtinrent leur diplôme de professeur et commencèrent à se mettre en quête d'un boulot. Chacun de leur côté.

L'heure n'était pas à flâner, n'est-ce pas?


2000 – 2004
Ce n'était plus du hasard, mais le destin.
Alexander se retrouva embauché comme professeur dans une école primaire. Et ce, sans même savoir qu'à la première réunion des professeurs, il retrouvait Irina assise non loin de lui. Radieuse pour ce premier jour d'école. Alors que lui s'en renversa son café sur sa plus belle chemise. Et il avait du faire toute la journée comme ça, par la bêtise de son inattention. Regarder les filles ce n'était pas ce qu'il fallait faire pour montrer le meilleur exemple dans l'éducation des jeunes pousses n'est-ce pas? Et lui il faisait déjà des pas de travers dès le début. C'était pas peur dire que son exemple pour la génération prochaine était un brin loupée.
Mais il ne fallait pas se laisser abattre et Alexander était plutôt du genre tenace, se rattrapant dans les semaines qui suivirent pour donner des cours irréprochables, usant de pédagogie pour amuser et comprendre les jeunes, faisant des ateliers pour ne pas rendre l'apprentissage ennuyeux. D'ailleurs lorsqu'il devait parler d'histoire, il apportait parfois des petites choses à montrer, parfois même des costumes que les élèves aimaient. Pourquoi? Parce qu'ils rejouaient des scènes pardi! Au lieu de rester assis et de participer à un cours plus que mortel. Une fois, Irina avait déboulé car elle avait les plus grandes classes, les pré-adolescents et que son autorité vacillait. Trouver son ami d'enfance déguisé en soldat en train de mimer sa propre mort sous ses élèves, ce n'était pas le spectacle qu'elle s'attendait à avoir.

Mais les femmes aimaient les hommes qui savaient s'y prendre avec les enfants, non?
Sans doute que ce charme-ci opéra, puisqu'ils se mirent à boire des cafés, prendre leurs pauses ensembles, sortir ensembles... Et finalement, se fiancer. C'était sans doute un rêve éveillé pour le jeune Slave qui se mettait à se dire que se pincer tous les jours était une bonne idée pour se dire qu'il était sans nul doute en train de rêver. Ce n'était pas un rêve.

Parce que les rêves ne se finissent pas souvent si mal. Cela relevait du cauchemar...
Un jour comme les autres était devenu celui qui allait changer la vie de Buddy pour de bon: l'école avait été attaquée par les forces armées du pays, directement sous les ordres de la présidence... Parce qu'elle avait été considérée comme un refuge d'indépendantistes. Ce qui était complètement faux, évidemment. Mais en sortant des décombres, sous des blessures légères, le jeune homme d'alors vingt-quatre ans ne retrouva pas sa dulcinée indemne. Au contraire, la vision de l'horreur se présenta à lui: un bras féminin dépassant de sous un tas de décombres, ce fut en tremblant qu'il appela son nom auquel elle ne répondit pas, qu'il s'approcha pour faire glisser sa bague de fiançailles hors de sa main rigide... Blanche comme un cadavre. Les secours arrivèrent malgré tout, malgré l'ordonnant de cette attaque.
Et JD trouva donc son ami qu'il dut ramasser à la petite cuillère. Ils croyaient que c'était des indépendantistes? Pas de soucis... Alexander allait rejoindre les rangs de ces derniers pour se battre contre l'oppression de la présidence. Suivant Ivan Judanovich comme mentor, il apprit à se servir d'armes. Mais également à ne plus hésiter à ôter une vie humaine, contrairement à auparavant.

Le gentil homme de ferme qui adorait son boulot, c'était maintenant quelque chose dans le passé. C'était un lointain souvenir de sa personne. Un autre Alex'. Un autre Buddy.


2004 – 2006
Ayant rejoint la révolution tout récemment, la première action importante d'Alexander fut de prendre un Américain en otage. Mais ce fut une mauvaise pioche. Non seulement parce qu'il dut se débarrasser de son ami et mentor surnommé "Ataman" dont le parasite menaçait de le transformer en véritable machine à tuer. Une A.B.O. et malheureusement ils n'avaient que ça comme armement réellement efficace contre la Présidente... Svetlana Belikova, une véritable épine dans le pays, qui profitait de son pouvoir. Elle aurait du rester instructrice, tiens, ça aurait été mieux pour tout le monde. Le pays s'entredéchirait parce qu'ils ne voulaient pas faire la part des choses dans ce tout petit pays, les Révolutionnaires ne voulaient ni argent ni pétrole, ni aucune ressource. Ils voulaient la liberté et pour ça, il fallait bouter la dame hors de son cher palais.
Ce fut avec cette idée en tête en voyant ses amis mourir les uns après les autres que Buddy se décida à utiliser la même chose qu'Ataman: un parasite à s'injecter dans la nuque, qui prendrait peu à peu le contrôle de sa moelle épinière mais qui, en revanche, lui permettait de contrôler les créatures infectées du même parasite et ici, en l'occurence: les Lickers. Le temps d'adaptation fut long et pénible, de longues minutes à se croire en train de suffoquer et de longues heures à sentir une gêne dans tout le dos, mais par après... Le pouvoir.

Retrouvant finalement l'ancien abri atomique du palais présidentiel grâce à un accès grâcieusement fourni par cet agent Américain avec qui il était comme chien et chat, ce qui lui permit d'arriver jusqu'à la présidente avec l'effet de surprise d'une attaque d'une véritable armée de Lickers. Ces derniers se faisaient descendre, mais ils étaient des pions sous l'utilisation de Buddy, n'est-ce pas? Alors qu'est-ce qu'il en avait à faire?
Cependant, voilà qu'il dut faire équipe avec cet homme, ce Leon. Parce qu'on lui avait envoyé une A.B.O bien plus féroce sur le coin de la gueule, que même les Lickers avaient du mal à arrêter à l'unisson. Alors il fallait un nouveau plan, un plan qui liguaient deux humains contre ces montagnes de muscles qu'on leur avait envoyé dessus... Bien qu'au final, ce furent des avions des forces Russes et Américaines qui vinrent à bout des colosses mutés. Laissant un Leon et un Alexander épuisés de cette confrontation infernale. Mais l'air de rien, cela les avait rapproché. Comme des frères d'armes.
Bien qu'une fois l'adrénaline tombée, Alex' se disait qu'il n'en avait plus rien à faire... Plus rien ne le retenait. Plus d'amis... Plus de famille. Plus de guerre. Tout ce qu'il voulut faire fut de mettre fin à sa vie mais même ça, on ne le laissait pas faire.

Leon avait tout empêché en lui demandant de reprendre sa vie, assurant que rien ne s'arrêtait après cela et qu'il fallait vivre pour ceux qui étaient partis.
Le Hic? Alexander ne serait plus jamais comme avant, parce que non seulement si on lui retirait ce parasite il serait peut-être -sans doute- infirme, mais en plus de ça le jeune Slave ne ressentait plus ni gêne ni douleur au niveau du dos, comme si la chose et lui s'incommodaient l'un à l'autre. Ce qui lui conférait donc le pouvoir de contrôler les autres... Mais en plus de ça, de créer lui-même les larves capables de contrôler leurs hôtes. Des êtres qui lui obéiraient au doigt et à l'oeil.

Au final, Buddy renonça à son humanité et décida de vivre avec le parasite qui était dans son corps, écumant les champs de bataille où des A.B.Os avaient été utilisées pour vider totalement les lieux et récupérer ce qui était intéressant. Vivant ainsi une vie de nomade dans un monde tombant en ruine de plus en plus aux mains des A.B.Os qui surpassaient les humains. Ils n'avaient ni fatigue ni stress, ils ne ressentaient que l'envie de manger et aucune douleur, de quoi les avantager sur le terrain.
Et ainsi, le monde paisible dans lequel il avait grandi prit fin, mais une nouvelle vie commençait.



DERRIÈRE L'ÉCRAN

PSEUDONYME: HopelessProd
ÂGE: 24 ans (1994)
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM: Administratrice~
COMMENT LE TROUVEZ-VOUS?: Très cool franchement ♥
AUTRE CHOSE ?: X


{ Eh, I have my OWN way }
« you use guns, well B.O.Ws are just the same. »

i was forced to do this, because i know how hard it is to protect something, someone. you know what it is like? i hardly believe that.

LIENS RELATIONS || RPs
DEMANDES RPs
avatar
GIFTED
Messages : 99
Voir le profil de l'utilisateur http://HopelessProd.tumblr.com
Jeu 1 Nov - 21:59
Revenir en haut Aller en bas
• Identité ......... CONFIRMÉE;
• Descriptions ......... CONFIRMÉES;
• Histoire ......... CONFIRMÉE;
• Type ......... NOUVEAU MEMBRE;
• Pack de Bienvenue ...... CONFIRMÉ.

» Couteau de Combat OU Pistolet ...... ARME, À CHOISIR;
» Fusil d'Assaut ...... ARME, CONFIRMÉE;
» Lampe Torche OU Silencieux ...... OBJET, À CHOISIR;
» Moto & Tank...... VÉHICULES, CONFIRMÉ.
avatar
Compte Fondateur
GOD
Messages : 274
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil-exodus.forumactif.com
Ven 2 Nov - 16:31
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: