Contexte
Le monde n'était plus celui que l'on aurait pu reconnaître. Des paysages désolés, des constructions humaines à l'abandon et des usines délaissées, des quartiers vides et un manque de vie dans ces larges étendues où les voitures ne roulaient plus mais décoraient les routes dont le bitume était abîmé, fissuré par la nature reprenant ses droits.Au lieu de la population vivace d'autrefois, il n'en restait que l'ombre de cette dernière: les armes bio-organiques avaient gagné cette bataille et peuplaient la surface de la terre...
Lire en entier?
Missions Spéciales
ALPHA: Évacuation d'urgence
Une mission rapidement mise en place, une aquapolis à sauver, il allait falloir diriger l'évacuation d'urgence vers les ports de TerraGrigia.
BRAVO: Évacuation d'urgence
Une mission rapidement mise en place, une aquapolis à sauver, il allait falloir diriger les opérations pour éliminer les A.B.Os jusqu'au coeur de la tour FBC.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
NEW YORK CITY, 2005-2007


NEW YORK CITY
17 NOVEMBRE 2005

B.S.A.A
Ayant prospéré ces dernières années, ce fut autant une bonne qu'une mauvaise nouvelle, car si les menaces bio-organiques avaient cessé, ils n'auraient donc plus de travail. Et si on n'avait plus besoin du B.S.A.A, ce serait une bonne nouvelle n'est-ce pas? Malheureusement, ils étaient toujours demandés et avaient étendus leur organisation jusqu'en Afrique du Nord, alors que les contrats et autres paperasses étaient encore en discussion auparavant.
La menace qui rôdait le plus était l'ancien capitaine des S.T.A.R.S de Raccoon City dont faisait partie Jill VALENTINE auparavant. En effet, c'était quelqu'un de mondialement recherché pour être la cause des toutes premières attaques d'envergure que furent les incidents des montagnes Arklay et de Raccoon City, mais il leur échappait toujours, ce n'était donc pas une bonne nouvelle. De plus que les attaques bio-organiques aléatoires avaient peut-être diminué et Unknown faisait moins parler de lui, cependant un groupe terroriste émergeant du nom de Veltro se faisait entendre. Sans revendications très précises, ils étaient encore bien méconnus du service du B.S.A.A mais les enquêtes approfondies étaient en cours.

En dehors de certaines attaques mineures, certaines grosses villes avaient été touchées depuis les incidents impliquant WilPharma, tentant de remonter des pistes, il était arrivé au B.S.A.A de tomber sur des attaques de plus grandes envergures, notamment une à Narok, au Kenya, après l'intervention et les rapports d'une petite équipe de TerraSave. Ce fut ce qui décida le B.S.A.A à presser les hautes instances diplomatiques de négocier plus vite leur venue en territoire Nord-Africain et Européens. De plus que l'extension de TerraGrigia était avoisinée à l'Europe, ainsi tous étaient satisfaits des mesures prises pour éviter de futures catastrophes.


Force de l'ordre
» GOUVERNEMENT:
Avec l'arrivée de TerraGrigia qui était isolée, pouvant notamment être en proie à des attaques terroristes vu qu'elle était une structure artificielle pour redresser l'économie énergique américaine, le Gouvernement laissant donc la F.B.C -Commission Fédérale du Bioterrorisme- y installer un siège pour être les premiers à intervenir en cas d'attaque et ce, avec l'assistance du B.S.A.A dans les plus brefs délais. Avec cette alliance, la populace était un peu plus rassurée à l'idée d'installer une population sur TerraGrigia.
Le FBC ayant l'habitude des cas difficiles dans ses rangs après l'agent Cameron MILLER, il leur fut confié d'autres personnes liée aux A.B.Os et anciennement à la corporation d'Umbrella à l'époque de Raccoon City, après une enquête innocentant leurs passés.

Bien sûr, des enquêtes internes sur leurs cas restaient ouvertes, histoire d'effacer tous les doutes possibles. Après tout, ils avaient déjà innocenté quelqu'un trop vite et ce dernier avait filé. Aux dernières nouvelles d'une filature effectuée par Sergeï AZAROV, l'ancien membre de TerraSave Alexei MICKAILOVICH aurait été victime d'un virus mutagène ayant profondément changé son comportement et son apparence. Sans de plus amples informations.

» AILLEURS:
Ailleurs dans le Monde, plusieurs hautes instances et dirigeants prirent des décisions: améliorer leurs relations internationales et accepter le débarquement du B.S.A.A sur leur territoire, n'ayant en réalité aucun choix quant à cela. Cette prise de mesure était devenue quasi obligatoire en raison des attaques nombreuses et ciblées au travers du monde, cependant les traités avec l'Océanie et ainsi, l'Australie, n'avaient encore été signés ni pour le FBC ni pour le B.S.A.A, ce qui en faisait un territoire neutre, de même que la Suède et la Suisse en plus de la Russie qui refusaient l'aide des Américains, préférant se débrouiller par leurs propres moyens et contre-mesures... Bien que le Monde semblait dans une relativement durable paix, ce n'était parfois qu'un masque que l'on pouvait porter.


Oddyssey Company
Suite aux années, la compagnie se portait de mieux en mieux et devenait de plus en plus importante dans le monde, si leur siège principal était à Calgary, ils avaient un bâtiment important à New York et un autre aux alentours de Yancheng en Chine, juste en face de la Corée du Sud. Ainsi, leurs marchandises et leurs divers produits pouvaient être exportés et importés de manière importante. Leur développement allait donc bon train, Terrance HOWLETT confirmait ces faits de par des chiffres et d'autres données rendues publiques. La reprise des travaux du Gouvernement publié à l'Organisation Mondiale de la Santé ne fut pas cachée d'ailleurs pour trouver -en espérant- un vaccin aux virus dont étaient faits les attaques bio-organiques pour tenter d'amoindrir le nombre de victime.
Mais cela s'avérait toutefois très complexe vu que certains avaient un ADN plus fort et toute une histoire dans le genre de charabia scientifique que peu de personnes pouvaient comprendre.

On parlait d'évolution, de sélection naturelle mais ce, d'un ton léger dans les conférences. Bien sûr, le directeur des recherches du nom de Kyle MONROE n'était pas un plaisantin mais il fallait bien rassurer les foules en faisant passer cela pour quelque chose qui arrivera dans des millions d'années comme toute évolution d'espèce. Bien sûr, le virus pourrait accélérer ce fait mais tout n'était pas révélé.

Comme les projets de la famille Wesker, Alex WESKER et Albert WESKER qui étaient loin d'être des projets à rendre public. L'une était encore inconnue au monde mais le second étant un recherché mondial suites aux preuves apportées par le capitaine S.T.A.R.S devenu capitaine de l'équipe Alpha du B.S.A.A Chris REDFIELD aux hautes instances des États-Unis d'Amérique.
Du coup, autant rester dans l'ombre pour l'instant et continuer leurs projets dans le plus grand des secrets. Il valait mieux, même si malgré tout officieusement, les choses pouvaient bouger.


TerraSave
Pour l'organisation humanitaire qu'était TerraSave, le boulot de manquait pas ainsi que les missions de par le pays et le reste du monde où ils pouvaient intervenir selon les conventions et autres contrats passés. Ainsi, leurs missions humanitaires pouvaient tout aussi bien être en Afrique qu'aux États-Unis, changer de continent leur était permis du moment que les accords internationaux étaient respectés.
Le manager de direction, Neil FISHER, était celui en charge de cette organisation et de ses employés, il faisait beaucoup progresser l'activité de TerraSave au travers de diverses interventions, autant par des conférences que des aides aux victimes par dizaines d'endroits, déployant ainsi un peu tout son possible pour réunir des fonds. Après tout, pour intervenir, ils devaient être soutenus.

L'incident de l'aéroport d'Harvardville avait remis quelqu'un dans la lumière du jour vu qu'elle faisait partie des personnes présentes pour accueillir les actions de WilPharma qu'ils considéraient comme potentiellement dangereux et héritiers d'Umbrella. Ce ne fut pas un tord vu que le scientifique Frederic DOWNING possédait les souches des virus T et G, étant un ancien collaborateur de la firme du parapluie. Il fut découvert coupable de vente de ces souches sur le marché noir grâce à Claire REDFIELD et l'intervention de Leon S. KENNEDY.
Une belle victoire pour TerraSave qui commençait à être discrédité aux yeux du public comme de faux accusateurs et de vulgaires détracteurs.


Civils
» CITOYENS:
Depuis les événements de Raccoon City ainsi que l'attaque du MacFarlane Center, les attaques bio-organiques s'étaient pourtant multipliées malgré les mesures gouvernementales prises par la Sécurité Nationale. Et donc, le secrétaire Derek SIMMONS a soumis un plan d'intervention d'urgence au Président dans quel cas cela se reproduirait trop souvent, les attaques aléatoires avaient diminué mais un groupe se revendiquant sous le nom de Veltro se faisait tout doucement une place dans les craintes et les doutes du peuple. Un groupe terroriste qui n'était pas encore potentiellement dangereux pour le Gouvernement. Ce dernier préféra plancher sur un plan de remise à niveau économique: une île artificielle nommé TerraGrigia, tout était automatisé et tout était fait pour tirer le maximum d'énergie naturelle: lumière et vent, même un système comprenant l'énergie de l'eau était en chantier pour améliorer encore plus tout ça. Ainsi, cela impacterait moins l'environnement tout en pouvant héberger une population conséquente.
Ainsi, après ce plan de remontée économique au niveau des énergies diverses, l'attention qui avait été donnée à Jamie SCOTT avait donc été détournée pendant un instant mais à l'annonce de la naissance de ses jumeaux intensifia les rumeurs sur l'utilisation du Gouvernement à propos des infectés répertoriés. De plus que ces fameux enfants étaient déjà victimes de diffamations des médias qui poussèrent -par oppression- à ce que des tests ADN publics soient fait pour s'assurer qu'ils soient sains. Et pas que des monstres soient venus au monde.

Autant dire que si la situation était relativement pacifique actuellement, des rumeurs et d'autres théories farfelues d'un complot gouvernemental commençaient à naître un peu partout, ce qui n'était pas facile à vivre pour les concernés.
Heureusement, les agents de TerraSave pouvaient également se porter garants des cas spéciaux, l'attachée de presse Framboise SULLIVAN assurait d'ailleurs de la prise en main de l'organisation à but humanitaire pour ce qui était des victimes de ce genre d'incident du milieu du bio-armement, la plupart restaient des victimes dans l'histoire...

» MERCENAIRES:
Recherché activement, après les récents événements et le resserrement des pressions gouvernementales pour appuyer l'importance de la sécurité au niveau national, Glenn ARIAS -trafiquant reconnu pour son vol d'information auprès de TriCell ainsi que des achats sur le marché noir de souches virales qui auraient appartenu à Umbrella Corporation- s'est apparemment calmé sur ses attaques ciblées pour faire profil bas vis-à-vis des autorités et en demeure introuvable depuis lors.
Pour ce qui était d'éventuels autres suspects, en dehors des anciens collaborateurs de l'entreprise du parapluie, c'était un certain Jacob SULLIVAN qui semblait tout droit désigné avant d'être innocenté par TerraSave. Malgré ses actes plus que suspicieux il fut lui aussi la victime d'une attaque biologique ciblée. Ce qui donc éponge toutes les suspicions à son sujet. Tout du moins pour le moment. Car il fallait avouer qu'il n'était pas sorti d'affaire pour autant après cette histoire.

Vu que la course à l'armement explose et que de plus en plus d'affaires éclatent, parfois sans preuves, il peut arriver que la demande de mercenaires soit potentiellement importante en vue du détournement des règles par lequel il fallait parfois admettre de passer. Mais bon, faire ou ne pas faire le sale boulot...


contexte général © Resident Evil, Capcom.
réécriture pour le forum © Jamie Scott.
avatar
Compte Fondateur
GOD
Messages : 267
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil-exodus.forumactif.com
Mer 9 Mai - 11:31
Revenir en haut Aller en bas


FALLEN YORK CITY
26 SEPTEMBRE 2006

INSURGENCE
En ces temps chaotiques, la population de monstruosités diverses et variées dénommés A.B.Os augmente d'une manière critique, à tel point qu'il est difficile de trouver de la vie à des kilomètres à la ronde. De petites communautés se sont rapidement formées dans des endroits plus ou moins solides, à l'abri des choses qui pourraient rentrer pour tenter de dévorer la vie à l'intérieur. Ces communautés sont gérées par un ou plusieurs membres de l'Insurgence, groupuscule qui bénéficie miraculeusement encore de communications, qu'ils ont réussi à rétablir grâce à de l'électricité dites naturelles: des éoliennes encore en état alimentant leurs générateurs et batteries de secours. Les fréquences, elles, restent donc très libre en vue du peu d'occupation il fallait le dire.
Tandis que l'Insurgence à un Quartier général se trouvant en territoire Américain, dans la communauté de Manhattan au tristement rebaptisé Fallen York, des membres sont écartés pour aller dans les différentes communautés de survivants dans le monde, histoire d'aider à défendre l'Humanité et ses bastions s'affaiblissant face à la grande menace biologique. Leur chef provenant de l'Insurgence -Ryu KURENAÏ- tentait de tout faire pour éviter le plus de risque, même s'il fallait exiler de pauvres gens parce qu'un infecté était parmi eux...
Mais pas que. Le nucléaire aussi, ça partait en vrille... Certaines usines avaient de dangereuses fuites.

Parmi les membres notables de l'Insurgence, l'ancien agent du Gouvernement Américain Leon S. KENNEDY s'était exilé dans la communauté d'Honolulu, dans la petite île d'Hawaï qui manquait bien cruellement de défense. Certaines créatures étaient touchées d'un virus aquatique qui pouvait donc les rendre très agiles dans l'eau et les rendre bien plus adaptées à cet environnement. Ils venaient parfois par paquets aux ports et aux plages diverses de cet endroit. Un autre membre très connu, tristement connu même pour sa survie aux travers des épidémies, Jill VALENTINE quant à elle a émigré vers le continent Eurasie et se trouve actuellement en plein coeur de Moscou en Russie pour tenter de lutter pour la survie de la communauté sous sa protection...
Mais ce ne sont pas les seuls dans ce cas.


ERRANTS
Partout dans le monde, la menace battait son plein. Si la plupart des survivants errants dans le monde préfèrent de loin s'occuper de leurs miches et de leur propre survie d'une manière plutôt égoïste, certains faisaient acte de générosité et passaient avec leurs maigres ressources pour partager avec les autres dans un espoir d'aider à la survie générale. D'autres préféraient se tenir loin, c'était le cas de Sergeï AZAROV et de Cameron MILLER -anciens agents gouvernementaux aux services des U.S.As- à cause de l'infection du dernier cité. Après tout, il était dangereux pour lui-même et les autres, rester dans une communauté était trop risqué, surtout que certaines n'hésitaient pas à se débarrasser des infectés.
Pour ceux qui se donnent les moyens, ils se déplacent même dans les divers continents sans se contenter du même territoire, c'est le cas de l'ancien scientifique d'Oddyssey et ex-criminel sous l'identité d'Unknown: Collin JOHNSON qui tente de passer dans les anciennes facilités et bâtiments appartenant aux anciennes corporations incriminées dans cette apocalypse zombifique... TriCell, Oddyssey et encore plus anciennement: Umbrella Corporation.

Des noms qui faisaient encore frémir ceux qui réchappaient actuellement à cette catastrophe de niveau mondial. Cependant, il était vrai que leurs anciens laboratoires contenaient peut-être les réponses et qu'il fallait être courageux pour traverser ce qu'ils appelaient le "No Man's Land" pour y parvenir et espérer comprendre toutes ces données, heureusement chaque société avait son propre groupe électrogène indépendant, n'est-ce pas?


TERREURS
Cependant, même dans un monde qui semblait au point de s'écrouler, cela n'empêchait pas à certains de se retrouver retranchés dans leurs instincts les plus vils. Profitant des faiblesses des autres et de leurs ressources, ils volent, pillent... Ou pire encore, pour certains voir des autres êtres humains est un bon signe car ils voient en eux de potentielles viandes à consommer. Car oui, le cannibalisme chez l'être humain est malheureusement une réalité par les temps qui courent...  Les pires crimes reviennent régulièrement, viols, meurtres, actes de cannibalisme et parfois même sur des enfants, les communautés restant recluses exactement pour ce genre de raisons.
Mais ce n'était pas la seule raison de craindre ceux qu'on appelle les Terreurs, car il y avait aussi des infectés dans le lot donc l'anciennement très recherché Alexei JOHNSON dont le corps contient l'unique souche du virus G, heureusement d'ailleurs que ce n'est plus si volatile et infectieux que cela, vu la terrible apparence que cela lui donnait ainsi qu'une force et une vitesse de régénération plus qu'enviables.
Cependant, ce n'était pas le seul, l'un d'eux savait même apparemment contrôler les A.B.Os grâce à des parasites, quelque chose de rarement aperçu en dehors des laboratoires... Quelque chose de nouveau et mystérieux, une personne qui savait masquer ses traces....

Cet homme, un ancien professeur dans une autre vie plus calme, celle d'avant. Un homme qui avait tout perdu et qui avait tenté de lutter pour son pays en utilisant les armes biologiques, seul moyen efficace selon lui. Un allié de poids mais un ennemi tout autant de taille quand on était sa cible; Alexander "Buddy" KOZACHENKO. Un homme qui avait dompté la bête parasitant sa moelle épinière, d'une manière presque fusionnelle lui donnant des instabilités. Mais naturellement très humain dans son comportement.
De quoi se méfier...

Mais qu'est-ce qui était le plus terrible? Errer au dehors avec ces créatures des plus dangereuses ou bien alors risquer de vivre dans une communauté tenue par un Tyran presque sans considération pour sa patrie, qui s'aide d'une infectée du nom d'Helen REDDINGTON pour faire des explorations afin de ramener des ressources qu'il conservait un maximum en rationnant tout le monde. Ce tyran? Jin-Kwan CHOI, ancien businessman et véritable requin des affaires. Il savait comment mener d'une main de fer une société entière. Ici, c'était une communauté et il faisait de son mieux pour que personne ne se retrouve en arrière. Bien sûr, les armes étaient confisquées dans une pièce reconvertie en armurerie et l'infectée était parfois tenue dans le coffre-fort pour éviter les crises.
Une vie de véritable prisonnier, n'est-ce pas? Pourtant, c'était parfois mieux que rien...


SURVIVANTS
Du côté de l'Humanité, certains ne vivaient que dans l'espoir d'un jour meilleur, isolés de tout et à l'abri de ce qu'ils croyaient comme la fin... D'autres vivaient en communauté. Mais pour les ermites du style de l'ancien soldat du B.S.A.A répondant au nom d'Alistair IRONICE, la vie aux côtés des zombies était presque un quotidien et il s'en sortait plutôt bien en effet. Mais ce n'était malheureusement pas le cas de tout le monde et la menace avait énormément gagné de terrain. Et ce, de jour en jour maintenant, auparavant ça se comptait même en minutes et en heures, mais maintenant que l'Humanité n'avait plus grand monde dans ses rangs et bien les armes biologiques n'avaient plus grand monde à contaminer sans nul doute.
Ce n'était qu'une question de temps pour savoir qui allait se remettre de ce genre de bouleversement mondial, ces changements à la pelle et l'arrêt de beaucoup de créations humaines.
Avions, voitures, usines... Ce qui fonctionnait encore était à l'énergie naturelle: eau, vent, tout ce qui pouvait être activé d'une manière "simple" par la nature elle-même. Enfin, il ne fallait tout de même pas compter sur cela pour vivre comme avant, bien sûr que non.

Les communautés, malgré la situation précaire, se serraient les coudes et organisaient des explorations pour ramener des ressources, étalées aux quatre coins du monde. Certaines se trouvaient en Europe, notamment en Russie, d'autres au Canada, aux États-Unis, en Équateur et même en Chine. Pour les plus grosses et les plus connues d'ailleurs... Il y en avait même une sur la petite île d'Hawaii où la vie n'était pas facile pour une petite famille, celle de Kwon JI YONG et Jamie SCOTT, dont l'infectée était vue comme une menace malgré son rang de négociatrice... Et ses enfants semblaient peu portés dans le coeur de la communauté, car des enfants prenaient pas mal de ressources dans une communauté pour les élever correctement...
Enfin, seul le temps dirait qui survivrait ou non, qui aurait assez de force et d'instinct que pour le faire, qui pourrait le mieux s'aider en aidant les autres.

La vie c'était redevenu cette lutte pour laquelle l'Homme n'avait plus tant les armes que la patience et le talent.


contexte général © Resident Evil, Capcom.
réécriture pour le forum © Jamie Scott.
avatar
Compte Fondateur
GOD
Messages : 267
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil-exodus.forumactif.com
Mer 31 Oct - 22:29
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: